Festival « Nihon no Aki », sur la culture japonaise

Ce dimanche 16 octobre, j’ai eu le plaisir et la joie de partager des contes japonais avec les habitants de la ville de Saint-Alban, au nord de Toulouse, et d’autres curieux qui s’étaient déplacés en nombre pour découvrir les différentes facettes de la culture japonaise.

Trois séances de contes ont été menées ce jour-là.
J’avais choisi de chanter aux enfants et aux parents rassemblés la comptine « Kaeru no Uta », en hommage à l’automne et à ses érables, ou momiji, que l’on surnomme aussi « patte de grenouille – kaede » en raison de la forme de leurs feuilles.

Programme du festival Nihon no Aki, sur la culture japonaise, où Vanessa Terral à dit des contes pour les écoles maternelles, les scolaires et durant à fête

 

Plus tôt dans le mois, j’ai pu partager quelques histoires avec des maternelles de moyenne et grande sections, dans les deux écoles que comptent la ville.

Ce fut l’occasion pour moi d’apprendre et de dire l’histoire de la boule de riz qui roule, qui roule, ainsi que de Gonbé, le chasseur de canards qui s’envole avec eux par un coup de (mal)chance…

Ce furent quatre très belles sessions, réparties sur une journée et appréciées des enfants qui ne manquèrent pas de questions !

Quant aux histoires du dimanche, elles furent racontées sous une immense ombrelle, tout à fait dans le ton de l’histoire de Gonbé…

Vanessa Terral, conteuse, dit des contes japonais en kimono lors d'un festival en octobre 2016 à Saint-Alban

À côté de cela, lorsque je ne disais contes ni ne chantais, j’avais l’occasion de présenter quelques jeux japonais traditionnels. Ainsi, j’ai pu faire plusieurs démonstrations de la règle « Koi koi » sur le Jeu des fleurs, le magnifique et poétique Hanafuda.

Un grand merci à l’association Wakaba qui a organisé ce merveilleux festival d’un bout à l’autre de ses stands. En tant qu’amatrice de cette culture, je l’ai trouvé vraiment complet et donnant une vision à la fois diversifiée et représentative des arts et passions du pays du Soleil-Levant.

Merci également à Saint-Alban et à l’espace culturel Yves Montand, grâce à qui ce festival d’automne japonais a pu avoir lieu ainsi que les rencontres dans les écoles !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s