Contes du vendredi 13

J’avais décidé en juin que je préparerais une séance de contes gratuite et en plein air cet été. J’espérais ainsi faire découvrir l’art du conte aux passants, aux curieux et à quelques proches qui souhaitaient profiter de l’occasion pour comprendre ce que j’aime tant dans ce métier.

Mais la fin de juin arriva, puis juillet passa sans que je ne me décide à saisir cette idée à bras-le-corps et à la tirer, à la pousser, à la traîner vers l’accompli. Enfin, hier, alors que je regardais le calendrier, je me suis aperçue que vendredi prochain, nous serions le 13. Que voilà un thème tout trouvé!

Aussi, j’ai le plaisir de vous annoncer une soirée de contes à faire peur, avec son lot de chats noirs et d’esprits mal intentionnés…

Je compte bien sur la joie du conte et vos rires pour repousser la malchance. Mais n’oubliez pas votre trèfle à quatre feuilles ou votre fer à cheval : qui sait si, sur le chemin…?

Illustration provenant du compte DeviantArt d’Itildine

Publicités

5 réflexions sur “Contes du vendredi 13

  1. Les chats noirs ne sont maléfiques que dans les contes… mais c’est tellement bon de frissonner, et le temps d’une histoire, d’accorder à nos tendres compagnons, des pouvoirs qu’ils n’ont pas.
    Gardons notre humour et notre intelligence ! Une sortie que Culture Chat recommande. Sandrine

  2. Merci à vous, Sandrine, et à Culture Chat! 🙂

    Le chat noir qui porte malheur a, paraît-il, une exception: j’ai ouï dire qu’en Angleterre, on considérait les chats noirs comme des porte-bonheur, parfois sous certaines conditions qui varient selon les régions (il faut le caresser trois fois, il ne faut pas qu’il prenne la fuite devant vous…).
    Et, afin de rester dans l’inversion des croyances, le chat blanc y est considéré comme un mauvais présage!

    Pour ma part, je suis toujours très heureuse quand ceux de mon quartier, qu’ils soient noirs, gris ou écailles de tortue, viennent quémander une caresse!

  3. Maléfiques ou non, les chats noirs … complètement noirs n’existent plus en France depuis l’Inquisition.
    Ceux que l’on peut apercevoir (ou avoir) ont toujours une tache de couleur ou des poils blanc ou tout autre signe distinctif non noir.
    C’est cette distinction qui les a sauvés durant la purge « inquisitionnelle » car c’était la preuve qu’ils n’étaient pas complètement mauvais.

    Les contes de Vanessa seront ils accompagnés de chats complètement noirs ? …

    En tous cas, bonne lecture et bons contes pour ce vendredi !

  4. Merci, Beth Svitma! 😀

    Je devrais en glisser quelques-uns lors du salon Zone franche, les 5 et 6 mars à Bagneux (92). Si cela t’intéresse et que tu te trouves dans les parages…?
    J’en reparlerai prochainement sur ce blog, de toute façon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s